Derrière Thelma, nous retrouvons Nastasia et Charlotte, deux amies d’enfance qui décident de former leur duo en 2015. Délaissant les bancs de la fac de médecine pour l’une et la Sorbonne pour l’autre, ces deux femmes rêveuses partageant l’amour de la chanson et de la langue française, tentent leur chance dans la musique. Elles font leurs premières armes en se confrontant au public de rue et donnent très vite des concerts lors de nombreux évènements dans le pays aixois où elles vivent depuis plusieurs années.

Thelma, c’est aussi un clin d’oeil aux personnages emblématiques de Ridley Scott, Thelma & Louise. Un duo romancé qui a inspiré les deux jeunes femmes pour écrire leurs chansons. Fortes de leurs souvenirs, leurs lectures et leurs expériences, elles nous offrent des textes qui leur ressemblent. Des paroles piquantes parfois arrogantes, mais aussi douces et amoureuses. Elles choisissent la guitare comme instrument de prédilection et se plaisent à composer des airs vaporeux et enivrant comme la «schizophrénie d’un parfum».

Bien que leurs origines musicales soient plutôt folk et acoustiques, elles ne s’interdisent pas le croisement de plusieurs genres et explorent des sons plus pops et électros, donnant une identité en kaléidoscope au groupe.

Elles puisent leur inspiration dans les albums de Souchon, Bashung, Barbara, Fersen, The Dø ou encore Abba.

Leurs voix calmes, ensorcelantes et sans fioritures se perdent, se rejoignent sans cesse. Connivence et complicité se ressentent dès la première écoute.

Elles travaillent actuellement sur l’arrangement de leurs morceaux et ont pris le chemin du studio pour enregistrer un premier EP autoproduit.